Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Altayrius
Roi d'Arnor et d'Andùril
Messages : 143
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 16
Localisation : France
http://arnor-officiel.forumactif.com

Le jeune Dùnedain

le Dim 14 Mai - 21:01
Rendant hommage à ses 1 ans sur les terres du royaume de Federion, le jeune Altayrius, un sang mêlée (Elfe et Humain), a reçus l’honneur d’avoir un livre écrit à son nom qui va vous racontez l’ascension du jeune roi qui fut bien différent des autres Rois d'Arnor. Vous verrez alors son courage or pair faisant de lui un héros, une légende ! sur les terres des Arnoriens.


Tout commença en l'an 100 du quatrième âge. Ëarduril et Eonia eurent un enfant qu'ils nommèrent Altayrius, se prononçant Altaïrus. Altayrius était un sang mêlé, son père était Elfe et sa mère Homme, ce qui rend ce jeune enfant particulièrement unique du fait qu'il est agile, intelligent et calme comme les Elfes, mais aussi courageux et brave que les hommes. Altayrius grandit auprès de ses parents, à Imladris ou Foncombe. Son père et sa mère était devenu les Rois de l'Arnor à la demande d'Aragorn car ce dernier ne pouvait gouverner deux royaumes, donc il choisit de céder la place de roi et reine au père et à la mère d'Altayrius, en gardant le même type de système politique qu'au Gondor.
Après avoir atteint les 10 ans, Altayrius perdit son père et sa mère lors d'un incendie à Fornost, devenue la capital de cette contrée regroupant les 3 régions : Arthedains, Cardolan, Rhudaur. Altayrius fut donc contraint de se réfugier pour ne pas être appelé au trône, ce qui n'arriva pas dû à son très jeune âge. Il partit à Imladris où des elfes lui conseillèrent de partir à la quête d'un groupe d'hommes et d'elfes disparus. Alors, maintenant âgé de 14 ans, il partit les chercher. On lui dit que ces hommes et elfes faisaient parti du plus grand groupe de Rôdeur Dùnedain qui possédait donc un chef connus sous le nom de Faramine.


Après 1 ans de recherche, Altayrius trouva ce groupe prit au piège par des trolls et quelques gobelins venant des monts de l'Angmar. Le sang mêlé sorti son arc et tua quelques gobelins au loin. Ces derniers ne voyant pas d'où les flèches venaient, ils se cachèrent dans une grotte avec les trolls. Ils laissèrent sans le vouloir les hommes et elfes attachés. Altayrius accourait à leur secours, les délivra de son épée. Elle se nommait Narsil et appartint à Elendir et Aragron. Elle fut forgée par les elfes en honneur de la loyauté du jeune sang mêlé, et lui fut donnée par son ami Eldarion. Faramine et les autres Dùnedains le remercièrent de son bon geste et le firent rejoindre la compagnie des Rôdeurs du nord. Altayrius accepta, emplis de joie et de fierté ! Les rôdeurs partirent combattre les trolls et les gobelins de la caverne pour éviter qu'ils ne tuent d'autres personnes. Lors du combat, Faramine trouva la mort, fatigué par le temps et blessé par le fardeau qu’il portait. Il vit en Altayrius un nouveau chef des Dùnedains, un fils des rois d’Arnor, du royaume détruit par le maudit roi Distaris. Alors avant de mourir devant ses compagnon d’arme et devant le jeune enfant, il lui légua le titre de « Chef des Rôdeurs Dùnedains du Nord et des hommes de l’Ouest ». Ils lui donnèrent aussi un anneau forgé par les grands Elfes de Gondolin. Après le combat, les autres hommes racontèrent les prouesses du héros Faramine, mort au combat. C’est alors que le jeune sang mêlé compris qu’il devrait alors prendre un jour ce qui lui est dû : Le Trône des roi d’Arnor qui était en ce moment entre les mains d'un roi fou : Distaris. Il était un militaire qui tua de nombreuse personne, dont les parents d’Altayrius. Quand fut révélé cette histoire, le jeune chef des Dùnedains déclara une nouvelle quête : Rétablir la paix dans les royaumes des Arnoriens! Alors nos jeunes Dùnedains partirent pour Arnor. Lors de leur route, plusieurs gobelins ne leur facilitèrent guère la route, tuèrent encore quelques rôdeurs, affaiblis par le temps passé enfermé par ces sales créatures de l’ombre. Arrivés dans un camp Elfe sur les bords du Mitheithel, les hommes purent se reposer pendant quelques jours, puis ils reprirent la route. Les hommes passèrent sur le dernier pont où les elfes leur dirent au revoir. Les Dùnedains et leur nouveau chef  prirent la grande route de l’Est où ils virent l’ancienne forteresse d’Amon-Sûl, la forteresse qui gardait l’un des grands Palantirs d’Arnor, celui de la vision. Ces Palantirs sont des pierres rondes possédant de grands pouvoirs que très peu d’hommes comprennent, ce sont des artefacts dangereux.



Après 1 mois de marche, Altayrius et ses compagnons arrivèrent à Annùminas et s’y installèrent quelques temps afin de se décider sur le moment pour en finir avec ce roi. Un ans passa et Altayrius était alors âgé de 16 ans. Il entendit de plusieurs personnes que Fornost était prise eu siège par des gobelins et que des anciens Dùnedains s’y réfugiaient avec des nains de Gloin et des Elfes de Glorfindel. Alors, après avoir entendu ce message, le sang mêlé et les Rôdeurs partirent les aider, car le Roi d’Arnor n’envoyait aucun renfort. Arrivé à Fornost, Altayrius se tenait derrière l’armée des Gobelins. Ayant ramené des elfes venant de Foncombe et d'Elronde, Altayrius lança un assaut derrière les troupes du roi des Gobelins. Celui-ci, pris au dépourvu, ne pu se défendre. Le roi et ses fidèles gobelins moururent tous, sans avoir le luxe de se défendre. Le sang mêlé fut acclamé en héros auprès des Nains, des Elfes et des Dùnedains, et c’est ainsi que naquit alors l’alliance et l’amitié entre hommes, nains et elfes.


Lors de la défense de Fornost, les nains, elfes et hommes virent en Altayrius, le jeune sang mêlé, l’âme d’un grand chef. Il se battait tel un héros, comme ses ancêtres. On le décrivait par sa taille assez grande, sa chevelure noire à l’ombre et claire à la lumière, habillé de l’équipement d’un rôdeur, portant au dos un arc et des flèches et son épée. Il brandissait cette épée, qui fut un cadeau donné par Eldarion lors de leur jeunesse. Altayrius et Eldarion était de grands amis, mais le temps les a séparés. Cette épée était la même qu’Aragorn : Andùril, «  la flamme de l’ouest », rappelant aux Dùnedains l’arme du roi des rois. Altayrius portait aussi l’anneau de Faramine, un anneau bleu avec des écritures elfiques qui, bizarrement, étaient les mêmes que celles de son épée. Cette description montra que le jeune rôdeurs était bel et bien un grand descendant des hauts rois elfes et hommes. Pour finir, Altayrius et sa compagnie de Dùnedains repartirent pour Annùminas pour enfin faire partir le dictateur Distaris.


Arrivés à la cité, les hommes avancèrent dans la ville jusqu’au Palais du Roi. Altayrius ouvrit les portes avec les autres Dùnedains et la un dialogue commença :
Altayrius : Bonjour « Monsieur le roi d’Arnor », celui qui cause des ravages dans tous le pays et qui ne fait que maltraiter sa population, SON peuple !
Distaris : C’est donc vous dont tout le monde parle ? Sang mêlé, croyez-vous qu’avec votre petite compagnie de rôdeur vous m’aurez ? Ah! vous voulez rire ?!
Altayrius : Vous croyez que j’ai l’air de rigoler, Distaris ? Même vos soldats ne vous supportent plus, rendez-vous à l’évidence ! Vous êtes finis !
Distaris : Non ! (Il sortit son épée de son fourreau et s’avança vers Altayrius)
Altayrius : Soit, vous mourrez alors ! (Il brandit Andùril et mit l’anneau à son doigt, car Faramine avait prononcé ces mots: « Porte le quand tu as peur de ne pas réussir une tâche qui te semble trop grand, mais que seul toi peut réussir. Cet acte héroique te donnera du charisme ».)
Un combat commença opposant Altayrius et Distaris. Les gardes restèrent en dehors du combat. Distaris, fou de rage fit tomber le jeune sang mêlé. Celui-ci se releva et fit volte face avant d'enfoncer son épée dans le corps du roi fou, ce dernier s'écroula, en finissant de se vider de son sang. Après avoir vu la mort de Distaris, tous les hommes, les elfes et les gardes crièrent «  VIVE ALTAYRIUS ! ». Ils prirent Altayrius et le portèrent dans toute la cité où chaque femme et chaque homme cria la victoire d’Altayrius, dans l'écho des trompettes annonçant la meilleur nouvelle arrivée depuis longtemps. Le jeune Dùnedain avait rendu heureux tout l’Arnor avec la fin du règne de Distaris. C’est ainsi que, pour remercier Altayrius, les Arnoriens et Arnoriennes décidèrent de nommer le dernier chef des Rôdeurs du Nord Roi de la nouvelle Arnor. Le sang mêlé y réfléchit longtemps avant d'accepter de le devenir à la condition qu'une nouvelle ville soit érigée pour rendre hommage à ses parents et à l’alliance entre nains et elfes. Les Arnoriens et Arnoriennes acceptèrent et c’est ainsi que fut nommé, et non pas couronné, le Roi d’Arnor et que de sa nouvelle capital Andùril fut créée !

Fin du récit d’Altayrius.
Invité
Invité

Re: Le jeune Dùnedain

le Dim 14 Mai - 21:10
Déjà lu auparavant et très beau ! Very Happy
avatar
Altayrius
Roi d'Arnor et d'Andùril
Messages : 143
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 16
Localisation : France
http://arnor-officiel.forumactif.com

Re: Le jeune Dùnedain

le Dim 14 Mai - 21:18
Merci au plaisir !
Contenu sponsorisé

Re: Le jeune Dùnedain

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum